le seder

le mot SEDER veut dire ordre : tout le repas pascal est ordonne

 selon un rite special. Les differents mets que la mere de famille a prepares sont disposes

en bon ordre. Voici au milieu du plat, les trois pains azymes (matsot)

superposes, a côte, les herbes ameres(maror) que nous

mangerons en souvenir de la vie amere que nos ancetres

ont connu pendant l’esclavage en egypte; de l’autre côté

un os, ou simplement un morceau de viande rotie, et un oeuf, symbole du sacrifice pascal

et du sacrifice des jours de fete qu’offraient nos peres

enfin les herbes trempes dans du vinaigre et une jatte pleine

d’une pate faites  de differents fruits appelee harosset

symbole du mortier et des briques que les juifs etaient forces de fabriquer pour les

 constructions du pharaon ! , le pere

de famille chante le kidouch et l’on boit la premiere des 4

 coupes de vin (arba kossot) puis on se lave les mains

on goute un epu de cerfeuil (karpass) trempe dans le vinaigre

, le papa brise l’azyme du milieu et en cache une partie sous la nappe

Enfin, il souleve le plat en disant : « voici le pain de misere que nos peres

ont mangé dans le pays d’egypte ! que tous ceux qui ont faim

 viennent et mangent, que les indigents viennent celebrer

la paque avec nous.Cette annee nous sommes ici,

l’an prochain nous serons completement libres dans le pays d’israel »

 

le  premier soir du seder il y a en effet toujous queqlues invites

c’est notre devoir de convier à notre table ceux qui sont tistes

seuls, sans famille, pour qu’ils celebrent avec nous la fete

de la liberte

le plus jeune des enfants demande : MA NICHTANA ?

pourquoi différe cette nuit des autres nuits ? et le pere repond

en lisant la hagada, le livre qui nous raconte la delivrance

miraculeuse de nos ancetres de l’esclavage d’egypte et le prodigieux passage

de la mer rouge,à pied sec, Apres avoir chanté, l’on boit

la deuxieme coupe de vin,  en s’accoudant pour indiquer

que nous ne sommes plus des esclaves. puis l’on se

se lave les mains une seconde fois etl’on commence le

repas en recitant les benedictions sur le pain azyme

(motsi, matsa) sur les herbes ameres (maror) et sur des

 herbes avec du harosset enveloppes dans du pain

azyme, ce que l’on appelle korekh

aussitot apres le repas qui se termine par l’aphikomen

c’est à dire le morceau d’azyme que nous avions sous

la nappe au debut du seder, on lit la beneiction apres les repas (birkat ha mazone)

on boit la troisieme coupe, on finit la lecture de la haggada et on recite le hallel

c’est à dire des psaumes de louange a dieu pour notre delivrance

on boit enfin la quatrieme coupe et on se  souhaite les

uns les autres :

 l an prochain a jerusalem »

a la fin du seder, le second soir de pessah, commence le compte de l’omer en

souvenir de la mesure du froment que l’on avait l’habitude

 en eretz israel d’apporter au temple. Pessah est aussi

, en effet la fete du printemps. En eretz israel l’orge et le ble

commence a murir c’est la fin des pluies d’hiver. Apres

 la ceremonie du seder, on a la coutume de s’attarder à table

pour chanter des chansons juives. Il est pres de minuit

l’heure de la delivrance. Les enfants ont sommeil ; mais qui penseraient

a aller se coucher sans avoir chante les vieilles chansons de paque

qui sait ce que veut dire UN ?

un c’est D.ieu qui regne dans le ciel et sur terre, deux les tables de la

loi, trois les patriaches, abraham, isaac, et jacob, quatre

les matriaches d’israel : sara, rebecca, lea et rachel cinq les livres

de moise six : les volumes de la michna, sept les jours de

 la semaine, huit, les jours de la mila, neuf les mois avant la naissance

de l’enfant dix les dix commandements, onze les etoiles du reve de

joseph douze les tribus d’israel treize attributs de misericorde

 mais il n’y a qu’un seul D.ieu dans le ciel  et sur terre

« un chevreau, un chevreau, que mon pere a achete pour deux sous 

ECT (haggadia)

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

la sortie d’egypte

a chaque plaie, pharaon , pour echapper au fleau promettait a moise

et a aaron de donner la liberte aux hebreux, mais une fois

la grace obtenue, il revenait sur sa promesse.enfin, apres avoir

vu mourir son fils ainé, pharaon,atterré dit a moise de reunir

tous les juifs et de les faire sortir d’egypte le plus rapidement

possible,moise commanda aux juifs de se preparer

au depart, ne voulant pas meme perdre le temps qui etait

necessaire pour faire lever le pain. il donna l’ordre

d’emporter la pâte telle quelle, pour la faire cuire au cours

du voyage. C’est pourquoi  nous mongeons encore aujourd’hui

 pendant les jours de pessah le pain azyme c’et a dire

non leve (matsot) pour nous rappeler la sortie d egypte

Les juifs, en s’en allant emporterent avec eux le corps

de joseph, qui avait demande à etre enterre dans sa patrie

Le depart de la terre d’esclavage, le dramatique passage

de la mer rouge  et la marche à travers le desert marquent le debut

de notre existence en tant que peuple libre. depuis plus

de trois mille ans nous commemorons cette fete ; le recit de la haggada

de la merveilleuse delivrance de notre peuple se lit les

deux soirs du seder : nous evoquons alors cette nuit

lointaine .Les egyptiens qui etaient à cette epoque un peuple

puissant, mais idolatre ont pari, nous, qui etions alors une

petite tribu de nomades, avons reussi à franchir les siecles

et de nos jours à reconstituer une nation.

Le trajet le plus direct, pour se rendre d’egypte en palestine, demandait alors une semaine.

mais moise choisit un chemi, plus long. Avec les israelites et beaucoup

d’étrangers avides de liberte qui les accompagnaient, il se dirigea

vers la mer rouge et vers le mont sinai. Nous allons voir la raison.

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

les dix plaies d’egypte

moise se presenta une deuxieme fois au pharaon

avec son frere aine aaron, mais le roi leur dit : accomplis

sez un miracle pour que je reconnaisse la puissance

de votre dieu. Alors moise,comme le seigneur le lui

avait indique, commanda à aaron de jeter par terre

son baton qui se transforma aussitot en serpent, les magiciens

qui se trouvaient à la cour transformerent eux aussi, leurs batons en serpents,

mais le serpent d’aaron avala tous les autres.malgre ce miracle

 pharaon ne voulut pas ceder.

alors l’egypte fut frappee de dix terribles calamites, l’une

apres l’autre : l’eau se transforma en sang, et ne fut plus  potable

les grenouilles infesterent le pays, envahissant les

habitations, la vermine se multiplie tourmentant les hommes

et les animaux ; ensuite le pays fut envahi par des hordes

d’animaux malfaisants, qui s’attaquerent aux egyptiens

une terible epidemie detruisit tout le betail, des ulcéres

couvrirent le corps des egyptiens, une grele violente

devasta les champs et les plantations et detruisit les

moissons ; des nuees de sauterelles inonderent le pays

en devorant ce que la grêle avait epargné ; d’épaisses

 tenebres envelopperent  l’egypte pendant 3 jours ; enfin

les egyptiens virent mourir tous leurs premiers nes

mais le pays de gochen, habite par les enfants d’israel

 fut exempt de toutes calamites 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »


islamnoor |
Peloniy |
MILLE ANS DE FATWAS SUNNITES |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Christfornations
| Servants d'Autel
| Elder Alexandre Ribera